25/06/2011

FASCINATION

Cv. Fascination : semailles magiques !

Dans notre petit jardin d’agrément à demi sauvage les Dahlias ont une place d’honneur. Ces plantes volontaires prospèrent allégrement dans ce fouillis végétal sans trop craindre un ensoleillement assez mitigé et la concurrence des mauvaises herbes. Le tout fait notre bonheur et celui des petits Oiseaux sans oublier Boudons, Abeilles et autres Syrphes.
« Fascination » est un grand et beau cultivar qui s’y porte à merveille depuis de nombreuses années. Après quelques années  j’ai dû couper la motte de tubercules en deux tellement elle devenait imposante.
Image
Il y a quelques années, mon épouse remarqua en enlevant les fleurs fanées que certaines donnaient des graines. Il faut dire, que contrairement à beaucoup d’autres variétés, il s’agit de fleurs à peine doubles (deux couches de pétales) et à cœur ouvert et bien dégagé où les petits pollinisateurs à six pattes s’en donnent à cœur joie.
Au printemps suivant les semis donnèrent très facilement quantité de petites plantes. Arrivées à mi hauteur leur floraison commença bien qu’encore peu abondante et donna pas mal de fleurs de taille assez petite et toutes simples avec un seul plan de pétales. Mais le beau mauve rosé de la plante mère a fait place à toute une gamme de coloris tirant vers divers tons de rouge et même au jaune saumoné avec des traces de mauve violacé. Nul doute que d’autres variétés de Dahlias du jardin ont abusé des lois de Mandl par l’intermédiaire de la gent hexapode et ailée !
Image
Ces premiers semis ont prospéré sans problème jusqu’aux gelées et certains donnèrent naissance à quelques tubercules pour assurer de nouvelles surprises l’année suivante.
Effectivement celle-ci nous montra un passage des fleurs simples ou à  deux rangées de pétales comme la plante mère mais avec une diversité de couleurs accrue.
Cette année, la trois ou quatrième depuis les premiers semis montre un accroissement de la variabilité de forme des pétales qui ont tendance à s’incurver comme ceux des Dahlias-Cactus ou encore en produisant des fleurs moins plates, plus globuleuses.

Bien que très jolies ces variétés à fleurs simples furent progressivement abandonnées pour laisser la place disponible à d'autres surprises issues de ces semis et à fleurs plus élaborées.

Ainsi, l'an dernier j'ai sélectionné (et nommé provisoirement FAS-Alpha) cette belle variété à fleurs doubles (presqu'en boules) et à pétales incurvés vers l'arrière (tout comme la plante mère) dont la couleur d'un beau rouge foncé n'est pas sans rapeller le Cv. Arabian night :

FAS-alpha-53271.jpg

Une deuxième (enregistrée de même sous FAS-Beta) offre de splendides fleurs le plus souvent demi-doubles d'un beau rose très soutenu et à pétales plus ou moins récurvés :

FAS-Beta.jpg

Commentaires

Intéressant ! Quelle chance ! A plusieurs reprises, j'ai acheté des bulbes mais très vite, limaces et mulots s'y sont attaqués pour mon plus grand regret.
Tes photos me donnent l'envie de tenter à nouveau ma chance, aurais-tu une solution pour moi? A-Marie

Écrit par : A-Marie | 25/06/2011

Répondre à ce commentaire

Bien j'ai à peine le temps de poster que voici une prompte réaction !
Je te conseille de persévérer. Pour les mulots je sais qu'une plante est réputée pour les repousser, j'ai oublié son nom mais elle doit être facile à retrouver.
Pour les Gastéropodes les granules bleues sont très efficaces, bien surveiller au printemps quand les jeunes pousses se pointent.
Les Dahlias reviennent à la mode et le commerce foisonne de bulbes divers, tu n'as que l'embarras du choix.
Bon amusement.

Écrit par : Noël Mal | 25/06/2011

Répondre à ce commentaire

Pour la plante " repousse " dalhias, si c'est celle composée d'une haute tige fine avec des branches et feuilles d'un vert pâle, j'ai essayé en vain ;-((
Pour les limaces et escargots, ok mais bonjour la pollution de leurs prédateurs et puis des prédateurs de prédateurs ..... ;-((
Cherche donc solution sans désespérer mais à défaut, j'attends ... Bonne semaine, A-Marie

Écrit par : A-Marie | 26/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je pensais aux Fritillaires, déjà essayé d'en mettre dans mon jardin (magnifique plante en plus) mais la reprise des bulbes a échoué.
http://www.jardindupicvert.com/4daction/w_partner/fritillaria_imperialis_lutea.6350
Pour les Gastéropodes je ne connais pas de lutte "propre" et je doute qu'essayer les prédateurs naturels comme les Carabes soit très rentable.

Écrit par : Noël Mal | 27/06/2011

Répondre à ce commentaire

Mon avis: je pense qu'il faudrait essayer de semer de la moutarde. C'est un répulsif des limaces et des escargots. Jolie petites fleurs jaunes graciles. D'après l'article suivant, ils s'attaquent aux jeunes limaces. Mon souvenir d'élevage c'est qu'ils étaient indifférents aux belles limaces présentées contrairement aux vers de terre qui leur font un festin .http://www.critt-innophyt.asso.fr/documents/Fiche%20Critt%20carabes.pdf

Écrit par : 'Cis | 27/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je rejoins l'opinion de 'Cis en se cens qu'à mon avis, les Carabes préfèrent de loin les Lombrics aux Gastéropodes. De plus si certaines espèces sont friandes d'escargots je crains qu'il en soit autrement des Limaces.
Le plus simple est encore de planter les tubercules de Dahlias en pots tôt au printemps et d'isoler ceux-ci à l'abri des Limaces (grenier, remise, serre) tant que le feuillage n'atteint pas une certaine ampleur. Si ces pots sont placés à l'abri du froid le débourrage est forcé et on obtient une floraison confortablement avancée quand les potées sont transplantées à l'extérieur dès que le gel nocturne n'est plus à craindre.

Écrit par : Noël Mal | 28/06/2011

Répondre à ce commentaire

'Cis nous donne une autre idée pour les mulots ; entourer la motte de tubercules d'une protection grillagée. C'est à creuser ! Le genre "fil à poules" mais avec des mailles plus petites devrait donner si la motte est entièrement recouverte de cette protection. Autre avantage cela devrait aussi protéger les tubercules d'un coup de bêche trop rapproché à l'arrachage avant l'hiver.

Écrit par : Noël | 23/07/2011

Répondre à ce commentaire

Il semblerait aussi que les américains utilisent des coquilles d'oeuf broyées et de la poudre d'algue pour lutter contre les gastéropodes...
http://blog.lynchcreekdahlias.com/2011/07/dahlia-pests-readers-talk-about-slugs.html

Écrit par : Noël | 30/07/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.